Pastorale Sociale
Découvrir l'Unité
 - Accueil
 - Équipe
 - Conseil de Pastorale
 - Secrétariat
 -
Marguilliers
 - Ressourcement de foi
 - Textes et prières
 - Galerie photos
 - Cimetière St-Martin
 - Nos voisins
 - Chœur des Anges

Sacrements et Liturgie

 - Horaire des messes
 - Baptêmes
 - Mariages
 - Onction des malades
 - Funérailles
 - Résidences

Parcours catéchétiques

 - Parcours catéchétiques
 - Ados
 - Calendriers
 - Cascades
 - Fais jaillir la vie
 - P'tite Pasto
 - Soif de vivre
 - Liens
 - Catéchètes

Pasto sociale

 - Pourquoi pasto sociale?
 - Commerce équitable
 - Développement et Paix
 - Environnement
 - St-Vincent-de-Paul
 - Liens

Historique

 - Histoire de l'Unité
 - Paroisse St-Martin
 - Paroisse St-Pie-X
 - Paroisse St-Urbain (fermée)

Dans ce numéro vous trouverez des extraits du Compendium de la doctrine sociale de l’Église accompagnent les textes et donnent à réfléchir.

 

 

Pourquoi la pastorale sociale?

  • Convictions théologiques préalables:

    • Dieu a une préférence pour les personnes dans le besoin et l'Église doit témoigner de cette affection particulière.

    • Dieu est l'Auteur du monde et a choisi de nous le confier. L'Église doit donc témoigner de ce regard que Dieu porte sur la Création et de cette responsabilité confiée à l'humanité.
       

  • Convictions pastorales préalables

    • Nous sommes d'abord envoyés au peuple de Dieu, à ceux que Dieu nous a confié. Le premier lieu, le premier public de notre intervention demeure nos assemblées dominicales, nos comités paroissiaux, les familles impliquées dans les parcours catéchétiques. Non pas qu'ils soient les destinataires prioritaires d'une aide quelconque, mais que par leur foi, ils se doivent d'être les premiers à être interpellés pour cette option préférentielle envers la personne pauvre ou opprimée.

 

 

Définition de l’Assemblée des Évêques Catholiques du Québec

« Pour l’Église du Québec,

la pastorale sociale

est l’ensemble des activités

visant la promotion de la justice sociale,

le respect des droits humains

et de la dignité de la personne,

ainsi que le changement

et la transformation des rapports sociaux

et des structures de nos sociétés,

afin qu’elles deviennent davantage

en conformité avec le projet évangélique de Jésus. »

 

L’Église trouve toute sa signification de Corps du Christ lorsqu’elle se détourne d’elle-même pour se mettre au service des autres. Cette réalité théologique est aussi vrai localement, il faut parfois se détourner du service de l’Église pour se mettre au service dans le monde. À l’extérieur des murs de nos églises, il y a le monde entier auquel nous pouvons tenter d’être présents. Cependant, commençons par voir ce qui se présente à notre porte, ici à Chomedey.

 

Un Notre Père centré sur les pauvres...

Jésus nous apprend à ne pas juger selon les apparences,
à prendre parti pour les pauvres.

Notre Père
toi le Père de ceux et celles
qui s'appliquent à faire éclater l'amour, la justice et la solidarité.

Que ton nom soit sanctifié,
par tous ceux et celles qui essaient de sortir de la pauvreté, de l'ignorance,
de l'exploitation, de la persécution.

Que ton règne vienne
chez tous ceux et celles qui donnent de leur temps pour que la vie soit meilleure au travail, à l'usine, dans le quartier, à l'école.

Que ta volonté soit faite,
toi qui veux que les femmes, les enfants, les hommes de tous les pays soient unis comme une grande famille.

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour,
du pain pour les gens des trois quarts du globe qui sont affamés,
le pain d'un travail digne pour tous,
le pain d'une vraie formation, d'une vraie vie.

Pardonne-nous,
tous ces cris que nous n'entendons pas,
tous ces sourires que nous ne voyons pas,
toutes ces injustices que nous tolérons.

Ne nous laisse pas succomber à la tentation,
de baisser les bras, de nous refermer sur notre petit bonheur,
de croire que la violence, le racisme et l'intolérance vont prendre le pouvoir.

Mais délivre-nous du mal,
de l'habitude, de l'indifférence, du conformisme.

Amen.